Salon de l’estampe 2015 : autoportrait de Jean Jouvenet, par Antoine Trouvain

Antoine Trouvain (Montdidier, 1652/3 – Paris, 1708)
d’après Jean Jouvenet
Jean Jouvenet, peintre ordinaire du roi
1707
Burin
Paris, BNF, Estampes, Kc-164 (4)-fol.

Autoportrait de Jean Jouvenet, gravé par Antoine Trouvain
Autoportrait de Jean Jouvenet, gravé par Antoine Trouvain

Antoine Trouvain est déjà un graveur reconnu quand il commence à travailler à cette estampe : il a réalisé des estampes de mode et les célèbres « Appartements de Versailles », montrant le roi dans son environnement quotidien. Il est aussi éditeur et vend le travail des autres, en particulier des almanachs. En 1705 – ultime reconnaissance –, il est jugé digne de l’Académie royale de peinture et de sculpture : celle-ci lui demande de fournir deux pièces de réception. L’une d’elle doit être un portrait de Jouvenet, selon le désir de Coysevox, directeur de l’Académie. Le format de la peinture interprétée oblige Trouvain à adopter un format très particulier, qui reprend la présentation habituelle des portraits gravés de cette époque (piédouche et encadrement imitant le marbre) mais à l’horizontal. Trouvain meurt peu après sa réception.

Nota :  Ce billet constitue le cartel de l’oeuvre présentée sur le stand de la BnF au Salon international de l’estampe de Paris (Grand Palais) en avril 2015.